HISTORIQUE

Histoire de la Filarmonica La Concordia

1908 Dir. Massimo Tettamanti

1908
Dir. Massimo Tettamanti

1892, un groupe de 27 émigrés italiens décida de fonder une société de musique en ville de Bienne. Au début, l’activité principale de cette société consista à créer des réunions propres à attirer un public déjà friand de divertissements. En 1897, la Filarmonica Concordia se donna une bannière, dont Battista Clerice fut le premier banneret. Les premiers statuts furent rédigés et entérinés en 1901 et au cours de la même année, les musiciens touchèrent leurs premiers uniformes.

18 août 1913 Concours international, La Chaud-de-Fonds

18 août 1913
Concours international, La Chaud-de-Fonds

 

En date du 2 août 1903, La Concordia participa pour la première fois à la 9e Fête Jurassienne de Musique, à Renan.La liste des succès ne se fit pas attendre…Ce fut pourtant grâce à l’énergie et à la compétence d’un nouveau président, Pietro Carrera, que La Concordia survécut durant la période de la Première Guerre mondiale.

 

17 juin 1928Fête jurassienne de musique., La Neuveville

17 juin 1928
Fête jurassienne de musique., La Neuveville

Interrompue de 1914 à 1916, l’activité reprit en 1917 par des concerts donnés en
faveur desprisonniers de guerre. Le 25eanniversaire fut célébré, le 16 novembre1919,
avec deux ans de retard.En 1924, lasociété fut dotée de nouveaux statuts. Plusieurs améliorations furentapportées aux uniformes. En 1926, hautement réputée, La Concordia de Bienne fit son entrée au sein de l’Association Jurassienne de Musique. Le cinquantenaire de la société fut célébré le 28 mai 1943. Pourtant, durant la 2eguerre mondiale et l’après-guerre, son activité fut très modeste.

Roger Daverio

Roger Daverio

C’est en 1957 que la société prit un nouvel essor grâce à l’enthousiasme, au dévouement et à la compétence de son président, lequel, grâce à ses dons de mélomane et à son amour de la musique, ses qualités d’organisation aussi, sut inculquer à chaque musicien l’art de donner le meilleur de lui-même. M. Daverio sut encore gagner à la cause de la société le maestro Adolfo Gabrielli. Toujours en 1957, la société dota ses musiciens d’une nouvelle bannière et d’un nouvel uniforme qui fut à son tour « détrôné « par la grande tenue bleue de gala, créée pour le 75e anniversaire qui fut célébré les 28 et 29 octobre 1967. Avant de décéder le 11 octobre 1987 à l’âge de 76 ans, M. Daverio fut nommé Président d’Honneur de La Concordia et se vit décerner en janvier 1986 une distinction très rare, la médaille d’or du mérite pour 60 ans de musique.

L’année précédente, en 1966, la « Concordia », en collaboration avec l’Union Instrumentale de Bienne organisa, la 28e Fête Jurassienne de musique à Bienne. À cette occasion fut invitée la célèbre « Banda dell’Arma dei Carabinieri » de Rome qui resta longtemps gravée dans les mémoires. Mais le concours de ce président exceptionnel qu’était R.Daverio ne s’arrêta pas là. En 1976, il organisa la fête Fédérale de Musique à Bienne et La Concordia eut le prestigieux honneur de se voir attribuer durant quatre ans la bannière fédérale. En 1985, il apporta encore sa contribution à l’organisation de
l’inauguration de la nouvelle bannière, en compagnie de la marraine Dolores Gubbini-Bernasconi (décédée en 2012), bannière que La Concordia utilise encore actuellement.

Maestro Adolfo Gabrielli

Maestro Adolfo Gabrielli

Angelo Cattaneo

Angelo Cattaneo

La Concordia a aussi été dirigée de 1961 à 1969 par Adolfo Gabrielli au passé très impressionnant.Mais s’il est quelqu’un qu’il sied également de mentionner dans cet historique, c’est Angelo Cattaneo, qui fut également président de La Concordia de 1944 à 1946. Pensez donc, en 1967, soit au 75e anniversaire, ce flûtiste comptabilisait déjà 52 ans de musique ! Lui aussi a eu droit à la médaille d’or, de même que Robert Botteron, malheureusement décédé. On pourrait encore citer de nombreux musiciens ou amis de La Concordia qui ont joué un rôle plus ou moins important dans cette société, mais on risquerait d’en oublier.

On peut juste mentionner à titre d’exemple ceux qui dernièrement ont quitté la société pour cause de décès : Mgr Ernest Bové, Me Pierre Amgwerd, Antonio Bernasconi. Evénement à marquer également d’une pierre blanche, les 100 ans de fondation qui furent fêtés le 26 septembre 1992 sous la présidence d’O. Grava et sous la direction de L. Barone.

1967 - Eglise Sainte-Marie

1967 – Eglise Sainte-Marie

Pose de la première pierreEglise Christ-Roi-Mâche10 septembre 1967

Pose de la première pierre
Eglise Christ-Roi-Mâche
10 septembre 1967

 

 

 

 

 

 

 

1974 Moutier Fête Italo-Suisse

1974 Moutier

Fête Italo-Suisse

Dès le début des années 2000, La Concordia est reprise en main au niveau instrumental et a pratiquement doublé le nombre de ses musiciens, parmi lesquels beaucoup de jeunes. Plus récemment, le 14 octobre 2000, eut lieu l’inauguration des nouveaux uniformes au Palais des Congrès. En mars 2004, La Concordia plonge dans l’univers de l’Internet et devient visible dans le monde entier. En 2006 elle se dote également de nouveaux statuts. Cette cure de jouvence est surtout due à la forte personnalité IMG_4458de Celestino Quaranta (directeur depuis 1997) et bien sûr également au comité en place, très motivé à former une grande Concordia. N’oublions pas les derniers Maestros : L. Marzano, Leonardo Barone, Antonio Ascione qui ont fait la renommée de La Concordia. N’oublions pas les présidents de 1932 à nos jours, Roberto Minoni, Ettore Rizzi, Stefano Tettamanti, Angelo Cattaneo, Angelo Merazzi, Roger Daverio, Oswaldo Grava, Corrado Tedeschi, Antonio Abate, Carmelo De Punzio, Maria Aellig-Abate, Rémy Huguelet et actuellement, Daniel Germiquet qui œuvre à la prospérité de la Filarmonica La Concordia depuis 2009.

La Concordia vivra de nombreux rendez-vous importants dans la région et à l’étranger, forte de la motivation de tous les musiciens. L’accueil musical de Mme Bornoz Flück, Présidente du Grand-Conseil du Canton de Berne, à son retour à La Heutte, le 2 juin 2009, a rempli de fierté les musiciens de La Concordia. La même année, La Concordia partait en tournée dans le Salento durant une semaine, où elle s’est produite lors de nombreux concerts. Un voyage inoubliable dans les annales de la société.

En 2010, La Concordia a également eu l’honneur d’organiser la 128e assemblée des délégués de la FJM, journée qui fut un succès aux yeux de tous les participants. En été, le kiosque à musique permit à la société de passer sur les ondes de la Radio Suisse Romande. En outre, deux voyages à Carouge, pour participer musicalement aux Vogues, ont donné une forte envie aux musiciens de sortir des frontières régionales. Comme une évidence, La Concordia, avec ses racines latines et son tempérament italien, a été invitée à fêter les 150 ans dell’Unita Italiana à Granges en 2011, ville d’accueil de Giuseppe Mazzini. Bien que la société compte parmi ses rangs de nombreux musiciens suisses, le caractère transalpin est toujours prédominant dans la société, tant au niveau musical que social….

Voilà nous sommes maintenant en pleins préparatifs pour le 125 ème de la société……..3 juin 2017, date à ne pas manquer.

Viva La Musica, Evviva La Concordia