ADRIANO QUARANTA

gros planGROS PLAN SUR …ADRIANO QUARANTAgros plan

unbenanntLe 17 Janvier 1994, vint au monde, le troisième de la famille Quaranta. Adriano, un petit rebelle, mais au cœur tendre!
En effet, dès ses premiers cris, tout le monde pouvait parier qu’il serait devenu un grand boxeur. Hélas, raté.
Ce beau jeune homme, a commencé dès l’âge de 5 ans, à jouer au football…et pas dans n’importe quelle équipe, mais bel et bien chez les Azzurri…Et oui, l’Italie est bien l’origine de la famille. ses amis d’équipe lui faisaient bien confiance, étant donné que c’était le gardien.
Cependant, le sport n’était pas son seul loisir. La musique a toujours été très présente dans la famille de papa Celestino et maman Caterina.
C’est donc naturellement qu’Adriano rejoint le monde de la musique. Son parcours musical commence par le solfège avec la famille. Aujourd’hui, vous le voyez avec son joli cor, mais on ne peut oublier son premier instrument quand il avait 6 ans…la trompette. Pas très à l’aise avec cet instrument, il décide de changer. Avec l’aide de son père, ils décident tous deux d’apprendre à jouer du cor. Motivé, Adriano tient à prendre des cours au conservatoire de Bienne, à l’âge de 12 ans chez Monsieur Baumgartner. En outre, Adriano a également fait partie de l’OSJB (orchestre symphonique des jeunes de Bienne) sous la direction de Lionel Zürcher.
En 2009, Adri commence sa formation d’employé de commerce à l’école supérieure de commerce à Bienne. Il décide ensuite de continuer sa formation, comme son frère, à la Haute Ecole de Gestion à Neuchâtel. Cette année, examens réussis, il entame la dernière ligne droite soit son travail de Bachelor pour obtenir son diplôme. Toi toi toi, allez bonhomme!
unbenanntAdriano est une personne souriante, aimant la compagnie. En effet, il occupe une partie de ses loisirs avec ses chers amis qu’il connait depuis longtemps. Il sait que la Concordia est une société précieuse, et en est fier. En effet, son engagement ne se limite pas uniquement au rôle de musicien, il est également superviseur comptable de la Concordia. Nous le remercions pour son engagement et sommes contents qu’il fasse partie de notre famille qu’est la Concordia.

Che dire…grazie per averti sempre con me a sostenermi in questa meravigliosa avventura che è la Musica. Ti voglio bene. Papà.

 “Sono passati tanti anni da quando il piccolo Adriano ha iniziato a suonare alla Concordia. Un giorno gli dissi che non vedevo l’ora di vedere come sarebbe diventato da adulto. Ed onestamente è stato un vero piacere notare che è diventato un adulto intelligente, simpatico, sensibile con un gran rispetto di chi lo circonda. Sono molto contento di aver passato questi anni in sua compagnia e spero che questo contatto duri per tanti altri anni. Forza Adriano! Luigi

“Que dire? C’est le beau gosse de la Concordia ! :-)Je me souviens de quand on apprenait la musique avec Celestino. Il était tout petit ! Depuis il a fait du chemin et a appris à dompter l’un des plus beaux instruments de la société. Bravo Adri!“ Santina

“En musique, il n’y a pas d’âge. Plus d’un demi-siècle de différence et pourtant on est en parfaite harmonie depuis douze ans dans le registre des cors. Mon vœu, être présent pour fêter les 125 ans de notre Concordia. Encore bravo et merci – Merci Adriano. Rémy

Novembre 2016